Tableau de bord du 19/08/2017 à 09:29:49
tableau de bord
Nombre de clients : 
236
dont équipés logiciels GRC : 
197
Nombre comptes citoyen : 
512 346
Accueil > Publications
agrandir le texte
rétrécir le texte
envoyer cet article à un ami
imprimer cet article
flux rss
La Relation Citoyen, un enjeu majeur selon Markess International

La société d’études Markess International, spécialiste de l’administration numérique, publie sa nouvelle enquête “Projets numériques des collectivités locales : bénéfices citoyens, économiques, sociaux et environnementaux”, menée auprès de cinquante décideurs territoriaux.

Les chantiers numériques générateurs d’importants retours sur investissement devraient figurer en bonne place aux élections municipales du printemps 2014 tant pour les projets concernent les agents des collectivités locales que ceux concernant la relation avec les usagers.

Côté back office (interne), les projets de gestion de la partie comptable de la dématérialisation en partenariat avec les trésoreries, de gestion des courriers entrants, des RH ou des délibérations seront les plus nombreux.

Pourtant ces projets ont aussi un enjeu social (la réorganisation des processus internes peut déboucher sur des missions à plus forte valeur ajoutée pour les agents), environnemental (diminution de la consommation de papier, atout pour améliorer l’empreinte écologique de la collectivité ) ou citoyen (accès simplifié aux services administratifs).

La Relation Citoyen, un enjeu majeur selon Markess International

Les élus affichent d’ailleurs de plus en plus d’intérêt pour les tablettes. Les plus fortes perspectives de développement pour les deux prochaines années concerneront l’archivage électronique (plus d’un décideur sur deux l’évoque), mais aussi des projets de workflow jusqu’à la signature électronique et de GED transversales à plusieurs métiers (près d’un décideur sur deux).

Du côté du front office (relation avec les usagers), vont se déployer des comptes citoyens, usagers ou des comptes familles pour les inscriptions à une bibliothèque ou le paiement de divers services comme la cantine des enfants. Les chantiers les plus cités d’ici à 2015 concernent des services sur supports mobiles et personnalisés. Ces derniers sont évoqués par plus d’un décideur sur deux. « Le développement des applications dans les collectivités dépend surtout de l’intuition numérique d’un élu ou d’un directeur porteur de projet », précise Aurelie Courtaudon, analyste chez Markess International.


- pour en savoir plus : blog.administrationnumerique.markess.com

Lire aussi
© Localeo
|
Version accessibilité
|
Contact
|
Plan du site
|
Mentions légales
|
Crédits
|
W3C
|
facebook Localeo
|
twitter Localeo
|
flux rss