Tableau de bord du 19/08/2017 à 09:24:17
tableau de bord
Nombre de clients : 
236
dont équipés logiciels GRC : 
197
Nombre comptes citoyen : 
512 346
Accueil Société > Actualités Localeo
agrandir le texte
rétrécir le texte
envoyer cet article à un ami
imprimer cet article
flux rss
Lancement du portail GRC de Saint-Pierre (Martinique)

Lors des vœux aux professionnels, le maire de Saint-Pierre (Martinique), Christian RAPHA, a présenté le nouveau portail GRC Docapost Localeo, en présence de Jean-Charles BOSSARD, Président de Localeo et de Jean-Claude MANERE, Directeur de la Poste à la Martinique.

voir : www.saintpierre-mq.fr

Lancement du portail GRC de Saint-Pierre (Martinique)
Saint-Pierre (Martinique) : lancement du portail GRC Localeo Docapost. De gauche à droite : Hervé Planchette, maire adjoint de Saint-Pierre, Patrick Mammale, commercial La Poste, Jean-Charles Bossard, Christian Rapha, maire de Saint-Pierre et Jean-Claude Manere, directeur de La Poste en Martinique
Saint-Pierre est une ville très attachante et qui a une histoire extraordinaire.

Première ville de l’Ile colonisée par les Français en 1635, Saint-Pierre devient la capitale administrative de la Martinique avec le Palais du Gouverneur et un hôpital. En 1760 Saint-Pierre se dote d’une chambre de commerce et d’agriculture et envoie un député à Paris. en 1780, un ouragan produit un raz-de-marée qui inonde la ville noyant 9 000 personnes.

Au 19e siècle, Saint-Pierre devient le « Petit Paris des Antilles » grâce à l’industrie sucrière et au commerce des esclaves. Le port de Saint-Pierre attire alors des navires et marchands du monde entier. Les nombreuses rues de la ville sont toutes pavées avec des ruisseaux d’eau vive qui y entretiennent la fraîcheur et contribuent à la salubrité de l’air. En 1900, Saint-Pierre, cas unique dans la région, possède un équipement particulièrement moderne : un réseau d’éclairage urbain électrique, un tramway hippomobile, une chambre de commerce, un jardin botanique, un théâtre sur le modèle du grand théâtre de Bordeaux.

Le 8 mai 1902 à 7h52, Saint-Pierre, ses 26.000 habitants et les nombreux bateaux au mouillage, disparaissent sous les laves de la Montagne Pelée. Le Belem, arrivant de France le 7 mai au soir, trouve son coffre occupé par un autre bateau et doit mouiller dans une autre baie de l’Ile, ce qui sauvera le navire et l’équipage. En 2002, le Belem est revenu sur place pour commémorer le centenaire de l’éruption. Par le nombre d’épaves (dont certains abriteraient l’or de la ville évacué le matin même), la baie de Saint-Pierre est un site de plongée sans équivalent dans le monde.

La commune est administrativement supprimée jusqu’en 1923, date à partir de laquelle la ville commence alors à renaître de ses cendres. Elle est progressivement reconstruite (la Chambre de commerce reconstruite à l’identique est actuellement un des plus beaux ouvrages architecturaux de l’île).

La nouvelle équipe municipale souhaite redynamiser cette ville extraordinaire.

Lire aussi
© Localeo
|
Version accessibilité
|
Contact
|
Plan du site
|
Mentions légales
|
Crédits
|
W3C
|
facebook Localeo
|
twitter Localeo
|
flux rss